Heiva

Heiva

Heiva

Heiva signifie « fête » en polynésien. Il s’agit en fait d’un rendez-vous d’art et d’artisanat. En Polynésie il existe différents Heiva qui sont chacuns de grandes fêtes populaires et des occasions de célébrer l’identité polynésienne et de mettre en scène les différentes facettes de l’artisanat polynésien (tresseurs, piroguiers etc). En soirée se succèdent les concours de chant et de danse qui en sont le point fort avec les courses de pirogues en lagon et en haute mer.
Les groupes de danses et de musique sont composés d’hommes, de femmes et d’enfants de tous âges qui se rassemblent ainsi souvent plusieurs fois par semaine pendant l’année pour préparer cet événement qu’est le Heiva. Les chorégraphies, la musique et les costumes sont étudiés avec soin car plusieurs prix sont en jeu, notamment celui du meilleur groupe de danseurs. L’originalité alliée au respect de la tradition, ainsi que la musique sont des critères de jugement. C’est grâce aux recherches effectuées par les musiciens participants que certains instruments oubliés reviennent à la vie.
Les concours du Heiva permettent, depuis 1998, de concilier à la fois la créativité et le respect des traditions. La danse renoue en effet avec la tradition grâce au Prix de la Tradition Madeleine Moua ou au Prix Claire Leverd qui couronne la formation ayant su au mieux défendre les traditions originelles. Une large place est cependant laissée à la création au travers du Grand Prix de la création libre Gilles Hollande, grand danseur et chorégraphe des années 90 qui fut le premier à faire connaître la danse polynésienne dans le monde entier.
Les costumes portés par les groupes de danse font partie à part entière du spectacle donné. Ils font l’objet d’une notation propre lors du Heiva, et sont une véritable marque de fabrique pour certains groupes. Ils permettent également la continuité d’une tradition culturelle, identitaire et artisanale forte.
Il existe par ailleurs de nombreuses règles régissant le concours du Heiva et définissant de véritables conventions : utilisation exclusive de matières végétales, costumes d’inspiration artisanale, utilisation du bleu uniquement sur les tissus, bijoux interdits…
Il existe de nombreux Heiva plus généralement consacrés à la danse dans le monde entier. De nombreux Heiva sont organisés dans le monde, notament aux Etats-Unis, principalement sur la côte ouest ou à Hawaïi, ainsi qu’en Nouvelle-Calédonie, où la culture polynésienne est omniprésente du fait des nombreux Polynésiens qui s’y sont installés. Plus proche de nous, des Heiva sont organisés non seulement en France métropolitaine (voir breizhpolynesia), mais aussi dans la plupart des pays européens.
En conclusion, Les Heiva sont pour tout le monde l’occasion de faire la fête et de célébrer la culture polynésienne qui fait de plus en plus d’adeptes.

Pas de Commentaires

Mettre un Commentaire

2 + 4 =